Je vais beaucoup mieux!

2 170

J’ai encore envie de vous parler de jazz, de musique classique, d’électro, de variété française…

J’ai encore envie de vous parler de graffiti, de peinture, de sculpture…

J’ai envie de vous parler de philosophie, de littérature classique, de poésie, de roman graphique…

J’ai plein d’idées et plein d’envies…

La playlist d’avril 2021

De Vous à Moi

Un peu plus de quatre mois après le lancement du blog, je trouve que le projet prend forme. Un peu d’autosatisfaction ne fait pas de mal, n’est-il pas?

En ce qui concerne la fréquentation, les chiffres sont encourageants et j’espère que la prochaine réouverture des lieux culturels me permettra de mieux diffuser les articles et de toucher plus de monde. Je suis déçue par le peu de commentaires mais les « pro » d’internet m’assurent qu’il faut plus de temps. Ça tombe bien : je suis patiente.

J’essaie de mettre en ligne un article par semaine mais j’ai du mal à tenir le rythme. Je préfère prendre mon temps plutôt que de publier des articles bâclés.

Il m’arrive souvent (comme en ce moment) de les construire et de les rectifier alors qu’ils sont déjà en ligne. J’envoie alors aux abonnés une notification à la publication et une autre, une fois qu’ils sont terminés. Si vous préférez que je ne les publie que lorsqu’ils sont aboutis, pas de problème : faites-le moi savoir en commentaire.

Quand le jazz est italien

Après Aldo Romano et son très bel album live, le jazz italien ne quitte pas le devant de la scène avec la sortie de Morricone Stories de Stefano Di Battista. Bien d’autres jazzmen italiens très talentueux (Boltro, Fressu, Rava…) sont à découvrir ou redécouvrir, je ne manquerai pas de vous parler d’eux à l’occasion de prochaines sorties. En attendant, je vous propose d’écouter les deux anciens albums de Stefano et d’Aldo que je préfère, histoire de patienter agréablement…

Parker’s Mood de Stefano di Battista

Paru le 31 août 2004 chez Blue Note

Corners d’Aldo Romano

Paru le 10 février 2014 chez Label Bleu

Graffiti et Street Art

Pour l’instant, pas de nouvelles d’EFIX. Je pense qu’il est toujours à Barcelone. Tour du monde ou pas, il sera toujours le bienvenu sur ce blog et j’ai hâte de découvrir ses nouvelles créations.

Le pochoiriste C215, considéré comme l’un des 10 meilleurs Street Artists mondiaux*, poursuit sa démarche artistique citoyenne : « En 2022, je vais travailler sur la thématique de la guerre d’Algérie, car il faut absolument crever l’abcès et pacifier cette question…» Bon courage!

En passant, rue COFRE, j’ai ressenti une grande émotion et une grande sympathie pour le milieu si particulier du graff.

Je compte bien vous faire découvrir d’autres artistes talentueux de nos rues. Leur message et leur art ne sont pas toujours bien compris et bien reçus.

Au delà de toute polémique, je prépare un petit historique pour tenter de mieux les connaître et de mieux les comprendre…

*Et demain notre ADN : C215, l’art au contact de la société.

La source Et demain notre ADN

Vous souhaitez être informé des nouveautés ?
Les appareils mobiles Apple ne sont pas compatibles.
Si c'est votre cas, inscrivez-vous sur votre ordinateur.

Vous pourriez aussi aimer
2 commentaires
  1. simone frostin dit

    Moi je préfère suivre l’évolution des articles au fil des jours.

    1. Marie-Anne Vernet dit

      OK ma Simone.

Commenter cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur le blog
J'ai compris
Privacy Policy